Les Cookies sont nécessaires au bon fonctionnement de la plate-forme, Acceptez-vous leur dépots sur votre ordinateur par le biais de votre navigateur/butineur Internet ?

 
 


#Monnaies, money and cash

Les monnaies alternatives : une autre manière de vivre ?


Les monnaies alternatives, aussi appelées monnaies complémentaires ou locales, sont des systèmes monétaires alternatifs au système bancaire traditionnel. Elles ont pour objectif de promouvoir des échanges économiques plus justes, solidaires et durables au sein d'une communauté donnée.

Les monnaies alternatives existent depuis longtemps mais se multiplient en France ces dernières années. Des experts comme Jérôme Blanc étudient ces initiatives et les considèrent comme des projets porteurs d'alternatives sociales, écologiques et économiques capables de nous offrir une réponse à certains des défis auxquels nous devons faire face aujourd'hui.



Les origines des monnaies alternatives et leur développement en France

Les monnaies alternatives sont issues d'un mouvement citoyen qui remonte à plusieurs décennies. En France, les premières expériences de ce type datent de 1994 avec la création du SEL (Système d'Echange Local) par Bernard Lietaer.

D'autres initiatives ont vu le jour depuis, telles que le Sol Violette, un système basé sur une monnaie virtuelle inventée par Jérôme Blanc.

Ces projets ont connu un franc succès et encouragé d'autres initiatives similaires à travers le pays. Aujourd'hui, il existe plusieurs groupes qui fonctionnent sur des bases différentes mais partagent tous un objectif commun : créer une alternative monétaire durable au système bancaire traditionnel afin de promouvoir une plus grande justice sociale.



Les avantages des monnaies alternatives pour la communauté et l'économie locale

Les monnaies alternatives permettent aux gens de mettre en place des transactions rapides et transparentes entre eux sans l'intervention d'une banque centrale ou étrangère.
Cela peut être très utile pour les communautés qui souffrent d'une hausse des coûts liés à l'utilisation des services bancaires, principalement celles situées en milieu rural ou reculé.
De plus, les monnaies locales favorisent les interactions sociales entre membres de la communauté en encourageant l'utilisation de produits ou services locaux.
Cela contribue à relier les membres du groupe et stimule l'activité économique locale.
Enfin, certaines initiatives visent à encourager les pratiques agricoles respectueuses de l'environnement et à soutenir des projets durables.

L'exemple du SEL et du Sol Violette : comment ces systèmes fonctionnent-ils ?

Le SEL est un système très simple qui permet à ses usagers d'échanger des biens ou services entre eux en utilisant une monnaie spécifique. Chaque membre reçoit une certaine quantité de cette monnaie lorsqu'il s'inscrit au service et peut ensuite l'utiliser pour acheter des produits ou services proposés par d'autres membres.Les transactions se font directement entre le vendeur et l'acheteur, sans l'intervention d'un tiers.Le Sol Violette est un système plus complexe basé sur une monnaie virtuelle dont la valeur ne repose pas sur des devises comme l'euro mais sur des biens durables tels que les fruits et légumes frais fournis par les agriculteurs locaux. Les membres de ce réseau peuvent échanger des produits contre de la monnaie virtuelle dont la valeur varie en fonction de l'offre et de la demande.

Les monnaies complémentaires : un complément au système bancaire traditionnel ?

Les monnaies alternatives et complémentaires sont souvent confondues mais n'ont pas exactement le même but. Bien que toutes deux visent à promouvoir une forme d'économie locale alternative aux circuits conventionnels, les monnaies complémentaires ont pour objectif d'être une part complémentaire plutôt qu'une remplacement total du système bancaire actuel.



Les différences entre les monnaies alternatives et les monnaies complémentaires

Les monnaies alternatives sont conçues comme une alternative aux marchés financiers conventionnels et sont généralement générées par un groupe donné. Ces projets visent à encourager un commerce local sans recourir aux banques centrales, à relier les membres de la communauté, et sont liés à un concept de valeur différent (par exemple, le Sol Violette est basée sur le prix des produits locaux).

Les monnaies complémentaires, quant à elles, utilisent une technologie plus avancée et depuis peu, certaines initiatives offrent aussi des services similaires à ceux des banques (telles que des comptes courants). Elles ont pour objectif principal d'encourager l'inclusion financière des populations exclues du système bancaire traditionnel et de développer une monnaie complémentaire qui puisse fonctionner en parallèle, sans remplacer le système financier existant.

Les services offerts par les banques et les limites de leur modèle

Les banques modernes offrent un nombre important de services à leurs clients tels que les prêts, l'ouverture de compte, la carte bancaire, etc. Ces services sont utiles pour les clients mais peuvent aussi engendrer des coûts élevés (frais bancaires, commissions, etc.

). De plus, certaines populations ne peuvent pas accéder à ce type de services ou ne disposent pas des moyens nécessaires (manque d'accès aux devises étrangères pour payer des frais bancaires, etc.).



Comment les monnaies complémentaires peuvent-elles soutenir le développement économique local ?

Les monnaies complémentaires offrent une alternative aux services bancaires classiques en permettant aux personnes et communautés exclues du système financier traditionnel d'avoir accès à un service bancaire basique. Ce type de monnaies est particulièrement intéressant car il permet de faciliter l'accès au crédit et aide les entreprises locales à se développer.

De plus, certaines initiatives encouragent aussi l'investissement durable en permettant aux membres d'utiliser leur monnaie virtuelle pour investir dans des projets locaux favorisant l'emploi et le développement durable. Cela contribue à stimuler l'activité réelle dans la région et aide à relancer le marché local.


Les défis à relever pour le développement des monnaies alternatives

S'il est clair que les monnaies alternatives et complémentaires offrent des solutions innovantes pour encourager un commerce plus juste et équitable, ces initiatives posent encore quelques questions quant à leur capacité à être utilisée sur une plus grande échelle. Cependant, de nombreux exemples concrets démontrent que ces monnaies locales peuvent être mises en œuvre avec succès dans différentes régions.

Prenons par exemple la monnaie complémentaire "La Pive", qui se développe activement dans le Territoire de Belfort en France. Cette monnaie locale encourage les échanges au niveau local en favorisant les circuits courts et les commerces de proximité. Les commerçants participants acceptent la monnaie et les utilisateurs peuvent l'utiliser pour effectuer des achats dans la communauté, stimulant ainsi l'économie locale.

Un autre exemple notable est celui des monnaies locales en France, qui ont connu une croissance significative ces dernières années. La carte de France des monnaies locales en circulation révèle une diversité de projets à travers le pays, tels que l'Eusko au Pays Basque, l'Abeille en Normandie, et le Sol Violette à Toulouse. Ces monnaies alternatives sont soutenues par des réseaux d'acteurs locaux engagés, des associations et des institutions qui promeuvent l'économie sociale et solidaire.

Par ailleurs, certaines monnaies locales ont réussi à élargir leur impact en développant des partenariats avec des acteurs régionaux. Par exemple, la monnaie locale complémentaire citoyenne de Strasbourg, le Stück, a établi des collaborations avec des institutions publiques, des entreprises et des associations locales. Cette coopération renforce la légitimité et l'utilisation de la monnaie, créant ainsi un écosystème économique plus résilient et durable.

Bien que ces exemples démontrent le potentiel des monnaies alternatives et complémentaires à petite échelle, des défis subsistent pour leur expansion à plus grande échelle. Parmi ces défis figurent la coordination des acteurs, la confiance dans la stabilité de la monnaie, la promotion auprès du grand public et l'acceptation par les commerçants. Néanmoins, ces initiatives continuent de susciter l'intérêt et d'expérimenter de nouvelles approches, ouvrant ainsi la voie à des solutions prometteuses pour un système économique plus équitable et durable.



La question de la confiance et de la valeur de la monnaie alternative

La principale préoccupation concernant les monnaies alternatives est liée à la fiabilité et à la valeur de cette monnaie. En effet, si elle ne repose pas sur une devise reconnue telle que l'euro ou le dollar américain, comment sa valeur sera-t-elle maintenue ? Pour répondre à cette question, il est intéressant de se pencher sur quelques exemples concrets qui démontrent les mécanismes mis en place pour assurer la stabilité des monnaies alternatives.

Prenons l'exemple de la monnaie alternative la plus connue, le Bitcoin. Bien qu'il soit souvent considéré comme volatil en raison de ses fluctuations de prix, il repose sur une technologie appelée blockchain qui garantit la transparence et la sécurité des transactions. De plus, la rareté programmée du Bitcoin, avec un nombre limité de pièces disponibles, contribue à maintenir sa valeur relative au fil du temps.

D'autres exemples de monnaies alternatives montrent des approches différentes pour maintenir la valeur de la monnaie. Par exemple, certaines monnaies locales peuvent être adossées à une réserve de monnaie nationale. C'est le cas de l'Eusko, une monnaie locale utilisée au Pays Basque, qui est garantie à hauteur de 100 % par des euros. Cette garantie rassure les utilisateurs et les commerçants quant à la valeur de la monnaie et encourage son adoption à plus grande échelle.

Un autre mécanisme utilisé pour maintenir la valeur des monnaies alternatives est celui de l'indexation à des biens ou services spécifiques. Par exemple, certains systèmes de monnaies alternatives se basent sur la valeur des ressources locales ou des produits agricoles pour fixer le taux de change. Cela permet de créer une relation étroite entre la monnaie et l'économie locale, renforçant ainsi sa stabilité et sa valeur intrinsèque.

Il convient également de souligner que la confiance des utilisateurs et la perception sociale jouent un rôle essentiel dans le maintien de la valeur des monnaies alternatives. Lorsque les communautés locales soutiennent activement une monnaie alternative et l'acceptent comme moyen d'échange, cela renforce sa crédibilité et sa valeur perçue.



En conclusion, bien que les monnaies alternatives puissent ne pas être basées sur des devises traditionnelles, elles mettent en place divers mécanismes pour garantir la fiabilité et la valeur de leur monnaie. Que ce soit par le biais de la technologie blockchain, de la garantie par des réserves ou de l'indexation à des biens locaux, ces approches visent à créer une confiance durable dans ces systèmes monétaires alternatifs.


Pour aller plus loin :

"Monnaie alternative" - Wikipédia
Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Monnaie_alternative

"Les monnaies alternatives, mais alternatives à quoi ?" - Attac France
Lien : https://france.attac.org/nos-publications/les-possibles/numero-20-printemps-2019/debats/article/les-monnaies-alternatives-mais-alternatives-a-quoi

"Les monnaies alternatives à la recherche du meilleur modèle" - Reporterre
Lien : https://reporterre.net/Les-monnaies-alternatives-a-la-recherche-du-meilleur-modele

"La Pive : cette monnaie locale qui se développe dans le Territoire de Belfort" - Le Trois
Lien : https://letrois.info/actualites/la-pive-cette-monnaie-locale-qui-se-developpe-dans-le-territoire-de-belfort

"Monnaie locale" - Ministère de l'Économie, des Finances et de la Relance
Lien : https://www.economie.gouv.fr/particuliers/monnaie-locale

"La carte de France des monnaies locales en circulation" - L'Info Durable
Lien : https://www.linfodurable.fr/conso/la-carte-de-france-des-monnaies-locales-en-circulation-16262

"Monnaie locale" - Wikipédia
Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Monnaie_locale

"Monnaie locale complémentaire citoyenne"
Lien : https://monnaie-locale-complementaire-citoyenne.net

Dernière édition le Vendredi 02 Juin 2023 à 05:39

Mis en ligne

Auteur:  L'Hôm Patatas;




 











 


Besançon 25 c'est aussi d'autres terminaisons de domaines,et des sous-domaines afin de simplifier l'utilisation du média Internet:
  • Une page réservée aux petites-annonces des artistes et artisans sur le .com
  • Un agenda réservé aux évènements des associations et groupes musicaux sur le .net
  • Une page de publicités réservée aux annonceurs, commerces et mécènes sur le .biz
  • Une page informative sur le porte-feuille des marques Unilever
  • Une page informative sur le porte-feuille des marques Nestlé

Besançon 25 est propulsé par OJACEcity.

Le serveur est hébergé dans un centre de données 1and1 .

Les "Cookies informatiques" sont utilisés sur cette plate-forme afin que chaque poste-logiciel ait la possibilité de choisir sa propre interface .
Vous avez la possibilité de paramètrer leurs utilisations-serveur dans le cadre de cette application

Ce site respecte les droits des Internautes régis par les articles de la loi Informatique et Libertées accessible sur le site de la CNIL




Invité.e.s en Lecture:
   102 visiteur.se.s