De nombreux Cookies sont nécessaires au bon fonctionnement de la plate-forme. Leur dépots sur votre ordinateur par le biais de votre navigateur/butineur Internet est obligatoire hors zone Française.

 
 





#Méthodes

Devenir artisan : comment faire ?

"Qu'elle naisse de l'expérience, du savoir-faire, de la créativité ou d'un simple concours de circonstances, toute idée peut être opportunément développée. À ce stade, la première chose à faire consiste à définir de manière très précise votre idée et à vous interroger sur sa réelle utilité par rapport à l'offre déjà existante sur le marché. Enfin, si elle présente un caractère de nouveauté, il sera nécessaire de prendre un certain nombre de précautions de manière à pouvoir prouver que vous êtes bien à l'origine de cette idée."

Il faut tout d'abord définir votre projet




Vous-êtes vous posé les questions suivantes ?





  • Ai-je une expérience professionnelle suffisante pour exercer mon métier à mon compte ?
  • Ai-je le sens des responsabilités, une forte capacité de travail, le sens de l'organisation ?
  • Mon entourage personnel me soutien-il dans mon projet ?
  • Ai-je engagé des contacts avec les partenaires professionnels pour mon installation (comptable - banquier - organisation professionnelle - ...) ?


Sachez que les services de votre Chambre de métiers et de l'artisanat et plus particulièrement le Service Économique est prêt à vous rencontrer pour vous aider et déterminer un plan d'actions des étapes à réaliser :

  • Monter votre projet
  • Acquérir des connaissances lors d'un stage de préparation à l'installation
  • Simplifier vos formalités administratives
  • Conseiller votre jeune entreprise au démarrage de son activité
  • Accompagner votre entreprise tout au long de son développement




Avant de se lancer il faut savoir si l'on est capable et donc se former sur nos lacunes :





Vous allez devoir suivre un apprentissage adapté à votre niveau de formation et sanctionné par un grand nombre de diplômes du CAP au diplôme d'ingénieur. Ou, à défaut, recruter dans votre équipe une personne ayant la qualification requise. Mais il est conseillé alors d'acquérir un minimum de connaissance des gestes professionnels. Des formations accessibles également aux plus de 26 ans.



Toutes les formations sont proposées dans le cadre de la formation initiale, en contrat d'apprentissage ou en contrat de professionnalisation selon votre âge.Seul souci : après 26 ans, trouver un maître de stage s'avère parfois compliqué car recruter en contrat de professionnalisation une personne de plus de 26 ans coûte plus cher à l'employeur que le recrutement qu'un jeune de 16 ans. Dans ce cas, jouez la carte de la maturité et insistez sur votre motivation ! Les chambres de métiers et de l'artisanat, qui connaissent bien le tissu local, peuvent aussi vous aider à trouver un employeur. Pensez-y !Vous pouvez aussi passer un CAP puis le compléter par une mention complémentaire (MC) puis un brevet de professionnalisation (BP). Tous ces diplômes peuvent se préparer en CFA (centre de formation d'apprentis) ou dans un Greta. Les branches professionnelles proposent des CQP (certificats de qualification professionnelle). Ces formations en 1 an sont de niveau CAP.


Il est important de connaître la réalité des métiers avant de se lancer !





Vous voulez devenir boulanger, plombier, électricien… Avant de vous lancer vers une formation, rapprochez-vous d'un professionnel pour bien connaître le quotidien du métier, car derrière le rêve il y a la réalité : un travail parfois stressant, fatigant, sans horaires fixes…

« C'est vrai, on travaille beaucoup, reconnaît Gauthier, un boulanger, mais je ne vois pas passer le temps ! Et être bien dans mon travail, c'est primordial pour moi. »




Il faut aussi se rendre compte des financements nécessaires :





L'artisanat, en tant qu'activité non capitalistique, repose largement sur les prêts bancaires et l'apport de base pour démarrer. Ainsi, tout futur entrepreneur qui souhaite se lancer dans ce secteur doit être en mesure de présenter aux banques un dossier financier solide qui corresponde aux normes et attentes de ces institutions de plus en plus prudentes.

Il est essentiel pour le candidat de disposer d'un fonds personnel, mais il est important de souligner que s'engager en mettant tous ses biens personnels en jeu peut être considéré comme illogique, non professionnel et peu rassurant pour le banquier. Heureusement, il existe des sociétés de cautionnement mutuel telles que la Société de caution mutuelle de l'artisanat et des activités de proximité (Siagi), qui permettent de limiter la mise de fonds à un pourcentage raisonnable, généralement situé entre 20 et 30%.

Il est crucial de réaliser une analyse préalable approfondie afin d'éviter les mauvaises surprises. En l'absence d'une telle étude, les risques peuvent être importants. Bien que les aides ne soient pas à considérer comme la pierre angulaire d'une création d'entreprise, les chambres des métiers peuvent apporter une assistance précieuse dans le traitement des demandes. Par exemple, elles peuvent aider les demandeurs à constituer leur dossier pour l'Accre(Aide aux chômeurs créant ou reprenant une entreprise), une aide destinée aux chômeurs souhaitant se lancer dans l'entrepreneuriat, ou pour le Nacre(Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d'Entreprise), un programme d'accompagnement dédié à la création d'entreprises.

Grâce à ces dispositifs et à une approche rigoureuse de la planification financière, les artisans en herbe peuvent augmenter leurs chances de succès dans le démarrage de leur entreprise. En fin de compte, la création d'une entreprise artisanale nécessite une combinaison de ressources financières personnelles, d'aides potentielles et d'un solide dossier de demande de prêt pour convaincre les institutions bancaires de soutenir le projet entrepreneurial.

En gros, il faut s'armer de patience et être actif sur une bonne longueur de temps





Il n'empêche, si l'envie est primordiale, un tel changement d'orientation ne se fait pas sur un coup de tête. Si devenir artisan est vote rêve, il est donc grand temps de choisir l'un des métiers « passion » de l'artisanat pour créer ou reprendre une entreprise dans un secteur où les emplois ne manquent vraiment pas. Preuve est faite que c'est vraiment le bon moment pour vous lancer et changer de vie !



NLDR : Vous pouvez aussi profiter des informations contenues dans la partie privée de la plate-forme du (B25)

Pour aller plus loin :

Chambre des Métiers et de l'Artisanat (CMA) - Le site officiel des Chambres des Métiers et de l'Artisanat est une ressource essentielle pour toute personne intéressée par le métier d'artisan. Vous y trouverez des informations sur les différentes formations disponibles, les démarches administratives, les aides financières, et bien plus encore. (Lien : https://www.cma.fr)

L'Artisanat.fr - Ce site propose des articles, des guides pratiques et des témoignages d'artisans qui partagent leur expérience et leurs conseils pour devenir artisan. Vous y trouverez des informations sur les métiers artisanaux, les formations professionnelles, les aides à la création d'entreprise, et des ressources pour développer votre activité. (Lien : https://www.artisanat.fr)

Pôle emploi - Le site de Pôle emploi est une source d'informations précieuse pour ceux qui envisagent une reconversion dans l'artisanat. Vous y trouverez des fiches métiers détaillées, des conseils pour créer son entreprise, des offres d'emploi dans le secteur de l'artisanat, ainsi que des aides et des formations disponibles. (Lien : https://www.pole-emploi.fr)

Portail de l'Économie, des Finances, de l'Action et des Comptes publics - Ce portail gouvernemental fournit des informations sur la création d'entreprise et les démarches administratives à suivre pour devenir artisan. Vous y trouverez des conseils juridiques, fiscaux et sociaux, ainsi que des liens vers les différentes formalités à accomplir. (Lien : https://www.economie.gouv.fr)

Réseau BGE - BGE (Boutiques de Gestion et d'Entrepreneuriat) est un réseau d'appui aux entrepreneurs et aux porteurs de projets. Leur site propose des ressources pour créer son entreprise, des formations, des accompagnements personnalisés, ainsi que des témoignages d'artisans ayant réussi leur reconversion. (Lien : https://www.bge.asso.fr)

Outils pour les Entrepreneurs - Cette plateforme en ligne offre une multitude d'outils pratiques pour les entrepreneurs, y compris ceux qui souhaitent devenir artisans. Vous y trouverez des modèles de business plans, des guides pour réaliser une étude de marché, des conseils pour gérer vos finances, et bien plus encore. (Lien : https://www.outilsentrepreneurs.com)

En utilisant ces différentes ressources, vous pourrez obtenir une vision globale du processus pour devenir artisan, des formations disponibles, des aides financières, des conseils pratiques, et des témoignages inspirants d'artisans qui ont réussi leur reconversion.

Dernière édition le Dimanche 04 Juin 2023 à 21:31

Mis en ligne le Samedi 17 Octobre 2020 à 13:05

Auteur:  L'Hôm Patatas;




Le code AlloPass une fois contracté est valable une semaine courante, ceci afin que vous puissiez choisir la version graphique du PDF qui vous convient.

Cordialement, le développeur des Besancon25.tld :)

 











 


Besançon 25 c'est aussi d'autres terminaisons de domaines,et des sous-domaines afin de simplifier l'utilisation du média Internet:


  • Une page réservée aux petites-annonces des artistes et artisans sur le .com
  • Un agenda réservé aux évènements des associations et groupes musicaux sur le .net
  • Une page de publicités réservée aux annonceurs, commerces et mécènes sur le .biz
  • Une page informative sur le porte-feuille des marques Unilever
  • Une page informative sur le porte-feuille des marques Nestlé

Besançon 25 est propulsé par OJACEcity.

Le serveur est hébergé dans un centre de données 1and1 .

Les "Cookies informatiques" sont utilisés sur cette plate-forme afin que chaque poste-logiciel ait la possibilité de choisir sa propre interface .
Vous avez la possibilité de paramètrer leurs utilisations-serveur dans le cadre de cette application, cette configuration est partiellement valable sur les autres TLDs de la plate-forme.

Ce site respecte les droits des Internautes régis par les articles de la loi Informatique et Libertées accessible sur le site de la CNIL

Vous pouvez consulter les Conditions Générales en cours d'écriture de la plate-forme à partir de ces liens-hypertextes : CGU CtoC, CGU RGPD

La plate-forme Besançon25 n’est actuellement pas en conformité avec le référentiel général d’amélioration de l’accessibilité (RGAA).




Invité.e.s en Lecture:
   91 visiteur.se.s